• Weekend du 8 mai 2017 à Bristol, Angleterre

    Weekend à BRISTOL

    Nous profitons du pont et de la ligne directe Easyjet depuis Toulouse pour une petite escapade en couple 0 Bristol. Pourquoi avoir choisi cette ville? En dehors du côté pratique "aérien", j'ai découvert Bristol une journée lors d'un voyage scolaire avec mes élèves en janvier et j'ai eu un coup de coeur, j'ai senti qu'elle valait la peine que j'y retourne... Nous avions fait deux visites avec les élèves: le paquebot The Brunel SS Great Britain et le musée Bristol City Museum and Art Gallery (gratuit). Les deux lieux sont intéréssants, le paquebot vous fait revivre la vie des passagers à bord au XIXè siècle: les cuisines, les cabines-couchettes, les différentes classes sociales, la cale... c'est un bateau interactif en quelque sorte, avec les bruits (un passager qui vomit, un autre qui râle car vous avez ouvert sa porte, les souris qui courent dans les cuisines...) et les odeurs (cuisine). Les adolescents ont beaucoup aimé et les adultes se sont bien prêtés au jeu aussi. Il y a aussi la possibilité d'enfiler des tenues de l'époque et la vue sur le quartier Harbourside et ses jolies maisons colorées depuis le pont est sympa. Je recommande cette visite, un incontournable, un must-see de la ville.

    Weekend à BRISTOL

     http://www.ssgreatbritain.org/

     

     

     

    Weekend à BRISTOL

    La visite du Bristol City Museum & Art Gallery nous a également plue. Le musée ne se situe pas le long des quais mais à côté de l'université entre le quartier de West End et de Clifton. J'avais choisi ce musée pour nos élèves car il est très hétéroclite, il vous propose aussi bien des artefacts egyptiens et assyriens que des fossiles de dinosaures marins en passant par des tableaux et un étage consacré à la faune et la flore environnante. Du coup, il n'y a pas eu d'effet lassitude ou "c'est trop culturel pour moi" chez nos élèves. Le hall est magnifique avec en bonus une belle réplique d'un Biplan de 1963 au plafond.

    Weekend à BRISTOL

    https://www.bristolmuseums.org.uk/bristol-museum-and-art-gallery/

    Je n'ai pas refait ces deux visites début mai avec mon mari afin de découvrir d'autres endroits de la ville. Nous sommes arrivés le vendredi en fin d'après midi. Nous avions réservé 3 nuits à l'hôtel Mercure Holland House dans le quartier de Redcliff. L'aéroport de Bristol est petit, on sort et on tombe directement sur l'arrêt de bus qui va jusqu'au centre ville et nous laisse à 100m de l'hôtel, impeccable. Ce Mercure est très bien placé, à 5 minutes à pied du Pero's Bridge et du Millenium Square où se trouve bon nombre de bars et de restaurants à la mode: tapas, cuisine indienne, mexicaine, pizza, cocktails exotiques... il y en a pour tous les goûts. Nous mangeons indien pour ce premier soir au restaurant Tikka Flame http://www.tikkaflame.co.uk/ Beaucoup de jeunes ont investi les lieux, prêts à festoyer... Bon nombre de jeunes femmes portent une écharpe sur laquelle est inscrite "Hen party", des jeunes hommes sont déguisés... en pirates. Tout ceci à l'occasion d'enterrement de vie de jeune fille avant mariage. La chose a l'air d'être prise très au sérieux outre-manche! Attention les anglaises n'ont pas froid aux yeux (et pas froid tout court!)... tenues ultra sexy et talons défiant tout respect de la voûte plantaire!

    Weekend à BRISTOL

     

    SAMEDI

    Ciel couvert et vent mais la température est très correcte. Première balade sur les quais dans le quartier de Harbourside. Autrefois port de marchandises, Bristol s'était enrichie grâce au commerce triangulaire - entre Europe, Afrique et Nouveau Monde - et à l'aide de main d'oeuvre formée d'esclaves. Le Pero's bridge tient son nom d'un esclave qui appartenait au riche négociant John Finney. Près d'un demi-million d'Africains furent ainsi déportés. Une plaque leur est dédiée (initiative d'un député local en 1997 à l'occasion de l'Année Européenne contre le racisme). Bristol était le troisième port négrier d'Europe au 18ème siècle après Liverpool et Londres. Nous apprenons tout cela au musée M Shed, (gratuit) musée d'histoire sur la ville qui retrace les périodes marquantes et met en valeur ses personnalités phares au travers de photos, objets et écrans tactiles. Bristol a su se réinventer, de plateforme industrielle et marchande, la ville fait aujourd'hui battre son pouls au rythme de la culture et a vu naître des artistes talentueux et reconnus comme Portishead et Massive Attack côté musique, les studios Aardman créateurs de Wallace et Gromit pour le 7ème art, Banksy pour le street art. Le musée est intéressant mais il y a beaucoup à lire, on finit par se lasser et passer vite.

    Weekend à BRISTOL

     Le vent est frais le long des quais, nous remontons sur le Nord ouest de la ville en bus vers Clifton bridge. Nous nous arrêtons à Clifton village joli quartier avec des boutiques d'accessoires et de décoration dans le Clifton Arcade.

    Weekend à BRISTOL

     

    Weekend à BRISTOL 

    Weekend à BRISTOL

         Weekend à BRISTOL

    Le quartier est surtout connu pour son pont suspendu à chaînes: the Clifton suspension bridge qui surplombe de 61 m de haut la rivière Avon . Il a été conçu par l'ingénieur Brunel (le même qui a conçu le paquebot). Sa traversée en voiture est payante mais c'est gratuit à pied. On ne s'en rend pas compte lorsqu'on y marche dessus, mais le pont bouge. C'est visible lorsqu'en dehors du pont, on observe celui-ci. En fait les chaînes permettent cette souplesse, c'est léger bien sûr, le pont ne fait pas trampoline!

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOL

     

     

    Retour au centre-ville dans le quartier commerçant de Broadmead où se trouvent The Galleries Shopping centre et Cabot Circus. Avant d'entamer notre après-midi shopping, nous mangeons un plat chaud asiatique chez Itsu, chaîne de restauration rapide qui propose salades, soupes, sushis, plat chauds et salades de fruits à emporter ou à consommer sur place. Dans cette zone il n'y a que des fast foods type hamburgers alors c'est une bonne alternative. Le plat est copieux et bon. Dommage que la propreté des locaux laisse à désirer car le concept est bon. Pour le cadre, ils sont pour moi à côté de la plaque, ce genre de nourriture, de produits, ça ne colle pas avec le côté restauration rapide. Le public est différent, je verrais plutôt une salle agréable, cosy.

    Weekend à BRISTOL

    Nous passons à l'hôtel déposer nos achats puis nous nous rendons à nouveau dans le quartier de Harbourside pour y dîner. Les Britanniques ont déjà entamé l'apéro dans les rues, les filles ont déjà deux, trois cocktails sur la table dans les bars chics (il est 18h...).

    Weekend à BRISTOL

    Nous avons traîné à l'hôtel (pour la bonne cause: quelques longueurs dans la piscine), les lieux à la mode: Las Iguanas, The Cuban... sont complets. Il y a encore plus de jeunes déguisés, les filles sont toutes en robes moulantes ultra courtes sans manteaux... (quelle que soit leur morphologie). Je me demande comment seraient accueillies ces tenues dans les rues françaises... ici, personne n'y prête attention, c'est habituel. Nous dînons dans l'immense restaurant-buffets Za Za Bazaar: cuisine asiatique, italienne, américaine, mexicaine. Les plats sont préparés  dans la salle à chaque "stand" et ils sont bons. Il y a beaucoup de monde mais bien qu'ils s'agisse d'un système de self, des serveurs sont là pour gérer (les particuliers sont séparés des groupes), conseiller et apporter les boissons.http://www.zazabazaar.com/

    Photos de Millenium Square prises en fin d'après-midi fin janvier lors du voyage scolaire. Début mai, la place est bondée à la même heure.

    Weekend à BRISTOL

     

     

     

     

     

     

     

    Weekend à BRISTOL

    Dimanche

    Ce matin il y a la course à pied annuelle de la ville: the RunBristol 10k. Nous la regardons un peu avant de nous rendre à la mairie où nous avons rendez-vous pour un tour guidé de la ville sur le thème du street art. j'ai réservé le tour sur internet avec Where the Wall qui propose des visites individuelles ou par groupes avec des artistes. http://www.wherethewall.com/ La visite collective dure 2h, nous étions quinze. Elle coûte £9.20 pour les adultes.

    Weekend à BRISTOL

     

     Weekend à BRISTOL  Weekend à BRISTOL

    Notre point de rendez-vous pour le Street Art Tour nous permet de découvrir la belle mairie et cathédrale de Bristol.

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOL

     L'artiste qui nous a guidés s'appelle Tina alias Winged Fox http://www.wingedfoxdesigns.co.uk/about/. Voir du street art avec le regard de quelqu'un qui le pratique c'est vraiment enrichissant. Elle parle un peu des techniques et des méthodes mais s'attache surtout aux parcours de chaque artiste et à ses choix, sa thématique d'expression. Du coup, on porte un regard différent sur les différentes pièces, alors qu'à Londres, livrés à nous-mêmes, on se disait juste "c'est joli/pas joli, ça me plaît/pas".

     

    Weekend à BRISTOLci-contre une pièce de BANKSY qui évoque la trahison. Elle a été vandalisée par les DBK "Dirty Bristol Kids" (les sales gosses de Bristol), de jeunes tagueurs.

    présente depuis 2006, cette peinture a fait polémique : la ville voulait en effet l’effacer, mais un sondage effectué auprès des habitants a révélé qu'ils souhaitaient la conserver.

     

     

     

     

     

    Ci-dessous, deux pièces de JPS, artiste qui après 10 ans d'alcoolisme a eu un déclic en assistant à une exposition de Banksy dont il s'inspire beaucoup.

                                               Weekend à BRISTOLWeekend à BRISTOL

    The Deal, méthode: pochoir                                                  JPS est fan de superhéros, aliens, créatures...

     

    Weekend à BRISTOLà gauche: The Mechanical Bird de l'italien Pixel Pancho. Magnifique, imposant (mais c'est une "petite" fresque pour lui!) Le mélange animal / homme / robotique est sa marque de fabrique

       ci-dessous: Un artiste américain El Mac invité en 2011 au HUB festival de Bristol. il a sa propre méthode qui consiste à congeler ses peintures (aérosols), puis à les dépressuriser pour donner cet effet flouté.

    Weekend à BRISTOL

    Aryz, jeune artiste espagnol a réalisé cette pièce à 19 ans. Aujourd'hui à 25 ans, il a un univers sombre parfois dérangeant (ex à Bilbao: a peint ds corps en décomposition crachant une cigarette, grosse polémique)

    Weekend à BRISTOL

     

    Une pièce d'un artiste surnommé the Drippy artist (Conor Harrington) car il ajouté des coulures à sa scène classique afin de protester contre l'intolérance qui existe dans le milieu de l'art (telle technique est plus noble, le street art n'est pas de l'art etc). Des tagueurs ont apposés leur signature en bas de l'oeuvre mais ne l'ont pas masquée. Peut-être un signe d'approbation du message de l'artiste.

    Weekend à BRISTOL

       Une histoire particulière pour les deux images suivantes: l'artiste (Stik) a vécu 10 ans dans les rues de Londres où il peignait des stick men avec les moyens du bord. Repéré par ds artistes, un galleriste l'a lancé. Aujourd'hui il a son studio à Shoreditch (quartier street art de Londres). Il parvient à donner une expression à ses personnages avec les deux points en guise d'yeux.

    Weekend à BRISTOL                                       Weekend à BRISTOL

     

    Weekend à BRISTOL

     pas de peine de prison encourue pour un "paste up" car avec un collage sur un mur, il s'agit d'un "civil offense" (vous risquez une amende) et non pas d'un "criminal offense", malin...

     

    Weekend à BRISTOL Weekend à BRISTOL Weekend à BRISTOLWeekend à BRISTOL

     

     

     

     

    Le street art c'est aussi l'utilisation de divers supports comme les murs bien sûr mais aussi le bois, du papier que l'on colle. On peut même se servir de la saleté produite par la pollution (dernière photo). Le street art a commencé par les dessins graffitis que l'on a bien connus dans les années 80. Comme ici, deux exemples qui célèbrent Wallace & Gromit. Les dessins graffés se font encore, c'est la Old School.

    Et puis il y a les tagueurs dont le but est de conquérir et marquer du territoire en y apposant son nom, y compris sur les oeuvres des autres. C'est un peu dans l'esprit "Catch me if you can" avec la police. Celle de Bristol, exaspérée par un dénommé SESK qui signe son pseudo partout, l'a attrapé et a demandé une peine exemplaire: 15 mois de prison dont 9 ferme.

    Et les propriétaires des bâtiments peints ils en pensent quoi du street art? Il n'est pas interdit d'avoir une fresque sur son mur à partir du moment où elle n'est pas insultante, contre les moeurs. Ceci dit certains artistes demandent la permission de peindre mais la plupart du temps ils le font sans autorisation. Le street art ayant gagné en reconnaissance et attirant les touristes, bon nombre de propriétaires s'en félicitent. Il y a aujourd'hui d'ailleurs une plus grande monétisation de cet art: commandes de commerçants pour la façade de leur magasin par exemple, oeuvres de Banksy dont les prix flambent...

    En 2004 un groupe de jeunes danseurs (break dance) a été invité au Vatican, l'idée a plus à l'artiste Cosmo sarson qui a gagné un concours organisé par le café-snack alternatif The Canteen en 2013 dont il a peint la façade.

    Weekend à BRISTOL  

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOLLe Lion et la Souris, Vu sur une porte dans le quartier de Stokescroft

     Quand la nature s'en mêle apporte sa touche personnelle

    Weekend à BRISTOL                                                                   Une commande de façade par un magasin

    Un street artist sommeille peut-être en vous... Vous pouvez vous aussi vous exprimer sur les briquettes des piliers de la terrasse de The Canteen, bar et snack à la mode dans Stokescroft (en-cas végétariens et vegans proposés, concept Slow food, lieu d'échanges, musique live)         

    Weekend à BRISTOL            

    Weekend à BRISTOL

     

     

         

     

     



     

     
     

    http://visitbristol.co.uk/food-and-drink/the-canteen-p1604853

    Toujours au Café The Canteen, une oeuvre de BANKSY (1999). Un ourson en peluche jette un cocktail Molotov à la police anti-émeutes. Le contexte: l'intervention de la police de Bristol dans le quartier suite à des raves parties illégales organisées dans des dépôts désaffectés. Cette pièce a été vandalisée puis restorée. Les habitants du quartier y tiennent beaucoup car elle reflète leur état d'esprit frondeur dans la ville et cela attire les touristes car Banksy est devenu connu entre-temps.

    Weekend à BRISTOL

    Mais qui donc est Banksy? Mystère... Quadragénaire originaire de Bristol, c'est la seule certitude... Ses amis, sa famille, son agent ne révèlent pas son identité. Graffeur devenu le "maître" du street art, il ne signe plus ses oeuvres depuis qu'il est connu/reconnu. Seul son site internet permet des les authentifier. Activiste, il se sert des ses peintures pour délivrer des messages sociaux et politiques.

     Il y a beaucoup de street art, de graffitis et de tagues dans le quartier de Stokescroft, zone populaire, rebelle et hétéroclite de la ville. Bon nombre d'artistes y ont leur petit studio. Les touristes y flânent en toute sécurité, cependant tous les cafés et restos en appellent à leur vigilance en raison des vols importants. Honnêtement, je ne sais pas si je m'y sentirai aussi bien le soir.

    Weekend à BRISTOL

      

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOL

    L'inscription « Think local : boycott Tesco » vous donne une idée de l'état d'esprit du quartier Stokescroft. Elle fait référence à l'intrusion du supermarché Tesco dans le quartier en 2011. Son installation a provoqué la colère chez les habitants du quartier. Malgré de nombreuses protestations et pétitions la chaîne Tesco a obtenu gain de cause et a finalement ouvert, mais le message est toujours là…. Dans Stokescroft  il n’y a que des commerces indépendants et cette intrusion dans la « Stokescroft People’s Republic » était considérée comme une véritable aberration.

    Weekend à BRISTOL

    Nous avons déjeuné (pizzas) à l'auberge The Full Moon. Le proprétaire a fait entièrement peindre la façade façon cosmique.   http://www.fmbristol.co.uk/

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOL

       Si ça vous intéresse, la bébête est à vendre... (sur son gros champignon)

    Weekend à BRISTOL  

     

    Weekend à BRISTOL

     

     

     

     

     

     

     

    Aujourd'hui il fait très beau, nous passons le reste de l'après-midi dans le quartier Harbourside le long des quais. Il y a beaucoup de monde qui s'y baladent, se prélassent en terrasse, les plus sportifs font du vélo ou de l'aviron.

    Weekend à BRISTOL   

    Weekend à BRISTOL

     Weekend à BRISTOL

     Weekend à BRISTOL

      

    Weekend à BRISTOL

     

     

     

     

     

     

     

    Weekend à BRISTOL

      

    Weekend à BRISTOL

    Weekend à BRISTOL

      

    Weekend à BRISTOL

    Nous dînons au pub The Old Fish Market (qui reçoit un groupe de jazz tous les dimanches soirs) pour clôturer ce beau weekend par un plat typiquement anglais: le traditionnel Fish & Chips. Yummy!

    Weekend à BRISTOL

    http://www.oldfishmarket.co.uk/

    Weekend à BRISTOL

    Bilan

    cool Une chouette ville, parfaite pour un weekend ou qui peut servir de base pour découvrir d'autres lieux intéressants aux alentours: Bath, Cardiff.

    wink2 Une ville pour tous les goûts culturels en famille, en couple ou entre amis.

    cool L'ancien port, la marina et le canal constituent un vrai bonus.

    yes Pour les jeunes, une ville qui bouge avec plein de spots branchés.

    smile L'accueil des commerçants est bien meilleur que dans la capitale.

    Dépêchez-vous d'y aller avant que Bristol ne devienne trop touristique!

    Weekend à BRISTOL

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique